S'identifier - S'inscrire - Contact
 

Archives par mois


 L'avenir d'une illusion - séance 2

Séminaire Freud par Marie-Pierre Frondziak - 4 novembre 2016 - chapitres I & 2 de l'Avenir d'une illlusion.

  • bureau-up
  • Samedi 12/11/2016
  • 15:13
  • Lu 131 fois
  • Version imprimable


Nous reprenons sur la suite du texte. L’extrait que nous allons étudier vient juste après celui sur lequel nous avons terminé la dernière fois.  → plus

 La révolution agricole

Conférence de Philippe Collin le 16 décembre 2016

  • bureau-up
  • Jeudi 10/11/2016
  • 16:40
  • Lu 89 fois
  • Version imprimable


Des enclosures du XVIe siècle au Royaume Uni aux émeutes de la faim en 2008 en passant par les reprises des assassinats des Paysans sans Terre au Brésil, les questions agricoles et alimentaires sont et ont été souvent au cœur des grands bouleversements économiques et politiques. La " révolution verte" du XXe siècle à suscité autant d'enthousiasme qu'elle suggère aujourd'hui de rejets et de remise en cause. La "révolution doublement verte" veut s'imposer pour corriger les défauts de la première. Quels sont les enjeux des questions alimentaires et agricoles du XXIe siècle? Entre la mondialisation totalitaire des échanges agricoles et les locavores qui veulent s'approvisionner dans un rayon local , quels changements sont possibles dans notre façon de produire et de consommer?
→ plus

 Peut-on parler de «conflit des civilisations»?

Conférence de Denis COLLIN - 18 novembre 2016

  • bureau-up
  • Jeudi 10/11/2016
  • 16:33
  • Lu 138 fois
  • Version imprimable


En 1996, Samuel Huntington faisait paraître son essai intitulé Le choc des civilisations dont le titre américain un peu plus explicite indiquait la visée stratégique : The Clash of Civilizations and the Remaking of World Order. Refaire l’ordre mondial : ce fut l’ambition de Bush junior lors de la guerre d’Irak de 2003, une ambition qui eut le succès que l’on sait. Après les attentats de Paris, les thèses d’Huntington ont trouvé une seconde jeunesse. → plus

 Freud et la religion

Conférence du 7 octobre par Jean-Pierre Kamieniak.

  • bureau-up
  • Dimanche 16/10/2016
  • 12:32
  • Lu 172 fois
  • Version imprimable


Le texte de la conférence est disponible ici
La vidéo est disponible sur Youtube

 Séminaire Freud - L'avenir d'une illusion - séance 1

Lecture proposée par Marie-Pierre Frondziak - Vendredi 30 Septembre - 20h / 22h

  • bureau-up
  • Dimanche 25/09/2016
  • 12:28
  • Lu 254 fois
  • Version imprimable


Introduction. Présentation du séminaire

Pour rappel, l'objectif de notre séminaire était d’entreprendre une analyse, partielle, de l'œuvre de Freud dans le but d’éclairer notre présent, comme le fait d'ailleurs tout travail philosophique. Nous pensions initialement uniquement travailler sur la notion de culture et sur L’avenir d’une illusion, pour nous permettre de donner une certaine lecture de ce que nous vivons actuellement en matière de croyance.

Mais avant cela, nous avons étudié les Cinq leçons sur la psychanalyse, afin de mettre en place les concepts essentiels élaborés par la psychanalyse (notions de pulsions, de désir, les deux topiques, le refoulement, etc.). Ces concepts, comme nous le verrons au long de cette lecture de L’avenir d’une illusion, vont nous être indispensables pour comprendre ce nouveau texte. Ce dernier propose d'analyser le fait religieux d’un point de vue psychanalytique. Il date de 1927. Autant le point de départ de Freud, et donc de la psychanalyse avait pour vocation la thérapeutique, autant la psychanalyse va s'avérer un outil utile pour les sciences sociales. La psychanalyse émerge aux environs de 1895 (Etudes sur l'hystérie, 1897 : auto-analyse de Freud) et elle est orientée essentiellement vers la thérapeutique. Mais très vite finalement, Freud va s'apercevoir qu'elle peut aussi se révéler un moyen d'élucidation de ce qu'est l'être humain en tant qu'être social. Plus exactement, il va constater que l'être humain est par définition un être social. En effet, si le point de départ de la psychanalyse a pour objectif de soigner le sujet en travaillant à sa compréhension, Freud va montrer que le sujet ne se comprend que dans son rapport aux autres, car il ne peut se constituer comme sujet que grâce aux autres. Sans les autres nous ne pouvons nous humaniser : ce sont eux qui nous apprennent à nous tenir debout, qui nous apprennent à parler, qui nous enseignent les moyens et les règles de la vie commune, bref ce sont les autres qui nous permettent d'entrer dans la culture. Freud n'est pas le premier à avoir compris cet immense enjeu. Spinoza (et oui le revoilà !) avait déjà montré dans l'Ethique, et en particulier dans le Livre III, que les hommes ne sont hommes qu'ensemble, qu'ils se construisent par mimesis réciproque. Pour rappel, nous avons vu l'an dernier, que pour Spinoza le désir est premier, que c'est ce qui nous pousse à vivre, à exister (à sortir de nous-mêmes) et que cette définition du désir est proche de celle de la pulsion de vie freudienne. De la même manière, chez Spinoza, on trouve l'idée que les affects sont premiers et que la compréhension du monde exige d'abord la compréhension de soi, c'est-à-dire la manière dont nous fonctionnons nous les humains et comment nous “recevons” le monde. Il s’agit donc pour Spinoza d’échapper à la soumission à nos affects par leur compréhension, qui n’est autre qu’une mise à distance, comme on le fait lors d’une analyse. Ainsi, en comprenant la manière dont nos affects procèdent, nous pouvons faire la distinction entre la réalité telle qu’elle est et la manière justement dont elle nous affecte. Et nous pouvons donc en quelque sorte davantage la maîtriser. J’avais déjà donné cette citation dans l’introduction du séminaire l’an dernier, je la redonne car elle est très éclairante pour ce qui va nous occuper : « (Les écrits de Freud) nous parlent de la guerre et de la mort, du lien libidinal entre les hommes rassemblés, de l’essence de la maîtrise qui s’exerce sur eux, avec leur accord, selon les représentations imaginaires de leur désir. » nous dit Christian Jambet, dans un article du Magazine Littéraire (hors-série 2ème trim. 2000.) Et c’est bien de cela qu’il s’agit : “des représentations imaginaires de notre désir”, et dont il faut, si possible, nous défaire. Aussi, comme Spinoza, Freud cherche l’origine de la maîtrise sociale et de la soumission.

→ plus

 La "common decency" ou décence ordinaire. Esquisse d'un autre socialisme

Réflexions à partir d'Orwell. Conférence de Denis Collin le 16 septembre 2016

  • bureau-up
  • Mardi 06/09/2016
  • 09:52
  • Lu 320 fois
  • Version imprimable


La vidéo de cette conférence est ICI
→ plus

 La souffrance au travail

Le burn out. Conférence de Jacques Cotta le 17 juin 2016

  • bureau-up
  • Jeudi 30/06/2016
  • 10:28
  • Lu 780 fois
  • Version imprimable


Des centaines de milliers de salariés du public comme du privé, ouvriers, cadres, petits patrons sont aujourd’hui victimes d’un mal dont on ne parlait pas jusqu’à aujourd’hui. Le Burn-out est une véritable maladie dont les victimes ont énormément de mal à se remettre. Quelles en sont les causes? Harcèlement, surexploitation, individualisation, relations de travail, rapports sociaux… Et si le capitalisme était en cause? Si tout un système était concerné? Avec ces questions, d’autres surgissent. Pourquoi donc le Medef refuse-t-il de voir le Burn Out reconnu comme maladie professionnelle? Pourquoi les députés et sénateurs refusent-ils de franchir le pas? Quels sont en réalité les intérêts en jeu? Le burn out, sujet médical, peut-être. Politique, surement!
→ plus

 Séminaire Freud. De Freud à Freud en passant par Spinoza

Septième séance - 3 juin 2016


5ème leçon : Nature et signification des névroses. La fuite hors de la réalité. Le refuge dans la maladie. La régression. Relations entre les phénomènes pathologiques et diverses manifestations de la vie normale. L’art. Le transfert. La sublimation.

→ plus

 Vidéo des conférences en ligne

  • bureau-up
  • Dimanche 22/05/2016
  • 17:14
  • Lu 388 fois
  • Version imprimable


L'Université Populaire d'Évreux a mis en ligne un certain nombre des conférences qu'elle organise depuis janvier 2009.
→ plus

 La cinquième leçon sur la psychanalyse

Lectures de Freud - 6e séance, par Marie-Pierre Frondziak

  • bureau-up
  • Samedi 07/05/2016
  • 10:30
  • Lu 308 fois
  • Version imprimable


Cinquième leçon. - Nature et signification des névroses. La fuite hors de la réalité. Le refuge dans la maladie. La régression. Relations entre les phénomènes pathologiques et diverses manifestations de la vie normale. L'art. Le transfert. La sublimation

 


Salle Jacqueline Duval, Mairie d'Évreux, vendredi 13 mai, de 20h à 22h.

 Une sociologie sans société?

Conférence de Mickaël Sylvain, vendredi 20 mai 2016

  • bureau-up
  • Jeudi 28/04/2016
  • 16:17
  • Lu 258 fois
  • Version imprimable


La modernité a contribué à produire un individu plus autonome, singulier et réflexif. A un processus d’individuation que Durkheim avait mis en évidence dès la fin du XIXe siècle, est venu s’ajouter pour certains sociologues, un processus d’individualisation caractéristique depuis les années 1960, d’une seconde modernité. Cette nouvelle modernité favorise une inflexion du travail sociologique vers l’individualisme sociologique au point que le concept de société apparaît pour ces auteurs comme un concept « zombie » (Beck). La sociologie a-t-elle encore besoin du concept de société ? La sociologie contemporaine est-elle devenue une sociologie sans société ?
→ plus

 Freud et la théorie sexuelle

Intervention de Jean-Pierre Kamieniak au séminaire "Lecture de Freud". Quatrième leçon sur la psychanalyse

Note : 3.2/5 (6 notes)

  • bureau-up
  • Samedi 02/04/2016
  • 11:55
  • Lu 272 fois
  • Version imprimable


Comme vous le savez, il s'agit de conférences que Freud a prononcées aux États Unis lorsqu'il s'y est rendu en 1909 en compagnie de Ferenczi et de Jung, où il avait été invité. Ne les ayant pas à proprement parler rédigées, ne préparant que des plans, son hôte Stanley Hall, le président de l'université où il fit ces conférences, lui demanda un texte écrit et son éditeur insista pour les publier. Aussi Freud les rédigea-t-il sans trop d'enthousiasme d'octobre à décembre 1909 et elles furent publiées en 1910 et, pour la première fois en français en 1920/1921. → plus

 La justice sociale

Conférence du 11 mars 2016

Note : 3.2/5 (5 notes)

  • Collin
  • Dimanche 13/03/2016
  • 14:09
  • Lu 365 fois
  • Version imprimable


Partons d’une affirmation assez célèbre en son genre de Friedrich (von) Hayek : « le concept de justice sociale est nécessairement vide et dénué de sens » (dans Droit, Législation et Liberté, 1973) Fondateur de la société du Mont Pélerin et grand prêtre du « néo-libéralisme », F. von Hayek l'a emporté. La « justice sociale » a déserté le champ du discours politique. Tout un pan de la pensée philosophique, d'Aristote à John Rawls en passant par Thomas d'Aquin, Rousseau, Kant et Hegel a été mis hors-circuit. Au moment où les inégalités explosent, où les protections arrachées par les travailleurs au cours de luttes multiséculaires sont balayées par les "réformes" d'un capitalisme devenu absolu, il est impératif de revisiter la pensée de la justice sociale, car il n'y a aucune liberté là où les droits et la dignité des plus pauvres sont bafouées.

→ plus

 La justice sociale

Conférence de Denis Collin, le 11 mars 2016

  • bureau-up
  • Dimanche 06/03/2016
  • 14:49
  • Lu 323 fois
  • Version imprimable


Le dogme de Hayek : « le concept de justice sociale est nécessairement vide et dénué de sens » (dans Droit, Législation et Liberté, 1973) Fondateur de la société du Mont Pélerin et grand prêtre du "néo-libéralisme", F. von Hayek l'a emporté. La "justice sociale" a déserté le champ du discours politique. Tout un pan de la pensée philosophique, d'Aristote à John Rawls ne passant par Thomas d'Aquin, Rousseau, Kant et Hegel a été mis hors-circuit. Au moment où les inégalités explosent, où les protections arrachées par les travailleurs au cours de luttes multiséculaires sont balayées par les "réformes" d'un capitalisme devenu absolu, il est impératif de revisiter la pensée de la justice sociale, car il n'y a aucune liberté là où les droits et la dignité des plus pauvres sont bafouées.

→ plus

 La troisième leçon sur la psychanalyse

Lectures de Freud - 4e séance, par Marie-Pierre Frondziak


 

3ème leçon : Le principe du déterminisme psychique. Le mot d’esprit. Le complexe. Les rêves et leur interprétation. L’analyse des rêves. Actes manqués, lapsus, actes symptomatiques. Multiple motivation

« Il n'est pas ... dans un autre langage. » (p.33-34).

Freud revient sur ce qu'il a dit précédemment. En effet, après avoir abandonné l'hypnose, Freud a essayé de faire parler ses malades par une sorte de méthode suggestive : il leur demandait de parler librement et, lorsqu’il pensait parvenir à un point important, il exerçait une pression sur le front du patient. Cette méthode de l’association libre : j'énonce une idée, qui me fait penser à une autre, et ainsi de suite peut permettre d’obtenir des résultats, mais cette méthode n'était pas complètement satisfaisante, dans la mesure où Freud, par sa pression sur le front du patient, orientait la pensée de celui-ci. Aussi, cela pouvait-il marcher parfois, mais n’était pas nécessairement concluant à chaque fois. En effet, comment être certain qu’il pouvait s’agir là de ce moment décisif qu’est le refoulement originaire ? Cette méthode n'était donc pas toujours efficace, elle l'était d'autant moins que cette « pression » orientait le malade, et pas forcément sur le contenu refoulé. D’ailleurs, les malades eux-mêmes ne voyaient pas toujours la cohérence de ces thèmes inconscients refoulés. Il est vrai qu’ils pouvaient également offrir une résistance, comme nous l’avons évoqué dans la seconde leçon. Ainsi, si les idées énoncées étaient parfois en rapport avec les désirs refoulés, elles ne l'étaient pas nécessairement. En effet, plus la résistance est importante, plus les idées énoncées sont éloignées des événements en question. Et plus il est compliqué aussi de faire comprendre au patient qu’elles ont à voir avec ses symptômes. Pourtant, affirmer qu’elles ont bien un sens et sont bien en rapport avec le mal-être du patient, c’est affirmer qu’il y a bien un déterminisme psychique. Ainsi, ces idées sont des idées substitutives du refoulé et sont des symptômes à décrypter, mais si ces idées sont « suggérées », en quelque sorte elles dénaturent le processus même de l’analyse. Aussi, Freud toujours fidèle à sa recherche, essaie de trouver d'autres moyens pour sonder l'Inconscient et pour dépasser ces difficultés.

→ plus

 Société, communauté, communautarisme

Note : 2.8/5 (11 notes)


Il y a une posture souvent adoptée non seulement par les dirigeants politiques mais aussi parfois par des gens dont je me sens proche par ailleurs : la dénonciation du « communautarisme ». Une partie des maux de notre pays viendraient du « communautarisme » qui fragmenterait la nation et mettrait en cause le « vivre ensemble », encore une des ces expressions figées dont on ne sait plus bien ce qu’elles veulent dire mais servent d’argument dans la discussion publique. Il s’agit, nous dit-on, de retisser « le lien social », de « refaire société ». Bref, si je comprends bien, il faut défendre la société contre le communautarisme.  → plus

Plus d'articles :

Programme

Vendredi 16 septembre 2016, 18h30-20h30 La “common decency” Denis COLLIN, Professeur de philosophie Vendredi 07 octobre 2016, 18h30-20h30 Freud et la religion Jean-Pierre KAMIENIAK, Psychanalyste Vendredi 18 novembre 2016, 18h30-20h30 Vers la guerre des civilisations? Denis COLLIN, Professeur de philosophie Vendredi 16 décembre2016, 18h30-20h30 La Révolution agricole Philippe COLLIN, Porte-parole de la confédération paysanne Les conférences ont lieu à l'université d'Evreux, rue du 7ème chasseur quartier Tilly.

------------------ Chaque conférence dure environ une heure et est suivie d’une discussion avec l’intervenant.

SEMINAIRE FREUD Séminaire consacré à la lecture de l’œuvre de Freud proposé par Marie-Pierre FRONDZIAK professeur de philosophie L’objectif de cette lecture vise à montrer, qu’au-delà de la thérapeutique, la psychanalyse offre un véritable système de pensée. Après l’étude des Cinq leçons de la psychanalyse, nous nous attarderons en cette fin d’année 2016 sur : L'Avenir d'une illusion Le fait religieux et l'humanité à la lumière de la théorie psychanalytique L'avenir d'une illusion (collection Points Essais au Seuil) DATES ET HORAIRES  30 septembre 2016 *  4 novembre 2016  2 décembre 2016 Séances de 20h à 22h Mairie d’Evreux Salle Jacqueline Duval * Exceptionnellement la séance du 30 septembre se déroulera salle Jean- Robert DAIX (ex salle des Elus)