S'identifier - S'inscrire - Contact
 

Archives par mois


 La souffrance au travail

Le burn out. Conférence de Jacques Cotta le 17 juin 2016

  • bureau-up
  • Jeudi 30/06/2016
  • 10:28
  • Lu 640 fois
  • Version imprimable


Des centaines de milliers de salariés du public comme du privé, ouvriers, cadres, petits patrons sont aujourd’hui victimes d’un mal dont on ne parlait pas jusqu’à aujourd’hui. Le Burn-out est une véritable maladie dont les victimes ont énormément de mal à se remettre. Quelles en sont les causes? Harcèlement, surexploitation, individualisation, relations de travail, rapports sociaux… Et si le capitalisme était en cause? Si tout un système était concerné? Avec ces questions, d’autres surgissent. Pourquoi donc le Medef refuse-t-il de voir le Burn Out reconnu comme maladie professionnelle? Pourquoi les députés et sénateurs refusent-ils de franchir le pas? Quels sont en réalité les intérêts en jeu? Le burn out, sujet médical, peut-être. Politique, surement!
→ plus

 Séminaire Freud. De Freud à Freud en passant par Spinoza

Septième séance - 3 juin 2016


5ème leçon : Nature et signification des névroses. La fuite hors de la réalité. Le refuge dans la maladie. La régression. Relations entre les phénomènes pathologiques et diverses manifestations de la vie normale. L’art. Le transfert. La sublimation.

→ plus

 Vidéo des conférences en ligne

  • bureau-up
  • Dimanche 22/05/2016
  • 17:14
  • Lu 192 fois
  • Version imprimable


L'Université Populaire d'Évreux a mis en ligne un certain nombre des conférences qu'elle organise depuis janvier 2009.
→ plus

 La cinquième leçon sur la psychanalyse

Lectures de Freud - 6e séance, par Marie-Pierre Frondziak

  • bureau-up
  • Samedi 07/05/2016
  • 10:30
  • Lu 203 fois
  • Version imprimable


Cinquième leçon. - Nature et signification des névroses. La fuite hors de la réalité. Le refuge dans la maladie. La régression. Relations entre les phénomènes pathologiques et diverses manifestations de la vie normale. L'art. Le transfert. La sublimation

 


Salle Jacqueline Duval, Mairie d'Évreux, vendredi 13 mai, de 20h à 22h.

 Une sociologie sans société?

Conférence de Mickaël Sylvain, vendredi 20 mai 2016

  • bureau-up
  • Jeudi 28/04/2016
  • 16:17
  • Lu 183 fois
  • Version imprimable


La modernité a contribué à produire un individu plus autonome, singulier et réflexif. A un processus d’individuation que Durkheim avait mis en évidence dès la fin du XIXe siècle, est venu s’ajouter pour certains sociologues, un processus d’individualisation caractéristique depuis les années 1960, d’une seconde modernité. Cette nouvelle modernité favorise une inflexion du travail sociologique vers l’individualisme sociologique au point que le concept de société apparaît pour ces auteurs comme un concept « zombie » (Beck). La sociologie a-t-elle encore besoin du concept de société ? La sociologie contemporaine est-elle devenue une sociologie sans société ?
→ plus

 Freud et la théorie sexuelle

Intervention de Jean-Pierre Kamieniak au séminaire "Lecture de Freud". Quatrième leçon sur la psychanalyse

  • bureau-up
  • Samedi 02/04/2016
  • 11:55
  • Lu 179 fois
  • Version imprimable


Comme vous le savez, il s'agit de conférences que Freud a prononcées aux États Unis lorsqu'il s'y est rendu en 1909 en compagnie de Ferenczi et de Jung, où il avait été invité. Ne les ayant pas à proprement parler rédigées, ne préparant que des plans, son hôte Stanley Hall, le président de l'université où il fit ces conférences, lui demanda un texte écrit et son éditeur insista pour les publier. Aussi Freud les rédigea-t-il sans trop d'enthousiasme d'octobre à décembre 1909 et elles furent publiées en 1910 et, pour la première fois en français en 1920/1921. → plus

 La justice sociale

Conférence du 11 mars 2016

  • Collin
  • Dimanche 13/03/2016
  • 14:09
  • Lu 271 fois
  • Version imprimable


Partons d’une affirmation assez célèbre en son genre de Friedrich (von) Hayek : « le concept de justice sociale est nécessairement vide et dénué de sens » (dans Droit, Législation et Liberté, 1973) Fondateur de la société du Mont Pélerin et grand prêtre du « néo-libéralisme », F. von Hayek l'a emporté. La « justice sociale » a déserté le champ du discours politique. Tout un pan de la pensée philosophique, d'Aristote à John Rawls en passant par Thomas d'Aquin, Rousseau, Kant et Hegel a été mis hors-circuit. Au moment où les inégalités explosent, où les protections arrachées par les travailleurs au cours de luttes multiséculaires sont balayées par les "réformes" d'un capitalisme devenu absolu, il est impératif de revisiter la pensée de la justice sociale, car il n'y a aucune liberté là où les droits et la dignité des plus pauvres sont bafouées.

→ plus

 La justice sociale

Conférence de Denis Collin, le 11 mars 2016

  • bureau-up
  • Dimanche 06/03/2016
  • 14:49
  • Lu 237 fois
  • Version imprimable


Le dogme de Hayek : « le concept de justice sociale est nécessairement vide et dénué de sens » (dans Droit, Législation et Liberté, 1973) Fondateur de la société du Mont Pélerin et grand prêtre du "néo-libéralisme", F. von Hayek l'a emporté. La "justice sociale" a déserté le champ du discours politique. Tout un pan de la pensée philosophique, d'Aristote à John Rawls ne passant par Thomas d'Aquin, Rousseau, Kant et Hegel a été mis hors-circuit. Au moment où les inégalités explosent, où les protections arrachées par les travailleurs au cours de luttes multiséculaires sont balayées par les "réformes" d'un capitalisme devenu absolu, il est impératif de revisiter la pensée de la justice sociale, car il n'y a aucune liberté là où les droits et la dignité des plus pauvres sont bafouées.

→ plus

 La troisième leçon sur la psychanalyse

Lectures de Freud - 4e séance, par Marie-Pierre Frondziak


 

3ème leçon : Le principe du déterminisme psychique. Le mot d’esprit. Le complexe. Les rêves et leur interprétation. L’analyse des rêves. Actes manqués, lapsus, actes symptomatiques. Multiple motivation

« Il n'est pas ... dans un autre langage. » (p.33-34).

Freud revient sur ce qu'il a dit précédemment. En effet, après avoir abandonné l'hypnose, Freud a essayé de faire parler ses malades par une sorte de méthode suggestive : il leur demandait de parler librement et, lorsqu’il pensait parvenir à un point important, il exerçait une pression sur le front du patient. Cette méthode de l’association libre : j'énonce une idée, qui me fait penser à une autre, et ainsi de suite peut permettre d’obtenir des résultats, mais cette méthode n'était pas complètement satisfaisante, dans la mesure où Freud, par sa pression sur le front du patient, orientait la pensée de celui-ci. Aussi, cela pouvait-il marcher parfois, mais n’était pas nécessairement concluant à chaque fois. En effet, comment être certain qu’il pouvait s’agir là de ce moment décisif qu’est le refoulement originaire ? Cette méthode n'était donc pas toujours efficace, elle l'était d'autant moins que cette « pression » orientait le malade, et pas forcément sur le contenu refoulé. D’ailleurs, les malades eux-mêmes ne voyaient pas toujours la cohérence de ces thèmes inconscients refoulés. Il est vrai qu’ils pouvaient également offrir une résistance, comme nous l’avons évoqué dans la seconde leçon. Ainsi, si les idées énoncées étaient parfois en rapport avec les désirs refoulés, elles ne l'étaient pas nécessairement. En effet, plus la résistance est importante, plus les idées énoncées sont éloignées des événements en question. Et plus il est compliqué aussi de faire comprendre au patient qu’elles ont à voir avec ses symptômes. Pourtant, affirmer qu’elles ont bien un sens et sont bien en rapport avec le mal-être du patient, c’est affirmer qu’il y a bien un déterminisme psychique. Ainsi, ces idées sont des idées substitutives du refoulé et sont des symptômes à décrypter, mais si ces idées sont « suggérées », en quelque sorte elles dénaturent le processus même de l’analyse. Aussi, Freud toujours fidèle à sa recherche, essaie de trouver d'autres moyens pour sonder l'Inconscient et pour dépasser ces difficultés.

→ plus

 Société, communauté, communautarisme


Il y a une posture souvent adoptée non seulement par les dirigeants politiques mais aussi parfois par des gens dont je me sens proche par ailleurs : la dénonciation du « communautarisme ». Une partie des maux de notre pays viendraient du « communautarisme » qui fragmenterait la nation et mettrait en cause le « vivre ensemble », encore une des ces expressions figées dont on ne sait plus bien ce qu’elles veulent dire mais servent d’argument dans la discussion publique. Il s’agit, nous dit-on, de retisser « le lien social », de « refaire société ». Bref, si je comprends bien, il faut défendre la société contre le communautarisme.  → plus

 La deuxième leçon sur la psychanalyse

Lectures de Freud - 3e séance, par Marie-Pierre Frondziak

Note : 2.6/5 (17 notes)


2ème leçon : Conception nouvelle de l’hystérie. Refoulement et résistance. Le conflit psychique. Le symptôme est le substitut d’une idée refoulée. La méthode psychanalytique.

Objet : refoulement et résistance.

« A peu près ... nécessités thérapeutiques. » (p. 23-24)

Présentation de Charcot : c'est un très grand neurologue français (1825-1893), qui s'est beaucoup consacré aux hystériques. Ses consultations publiques à la Pitié Salpêtrière étaient très célèbres et attiraient les foules. Il avait ainsi établi un tableau des troubles hystériques, des « types » auxquels il rapportait les malades, sans tenir compte de ce que pouvaient signifier les symptômes au niveau du sujet, mais considérant qu’ils étaient la manifestation de troubles neurologiques. Il ne prenait absolument pas en compte l’histoire du sujet, mais cherchait à le faire entrer dans des catégories. De plus, il considérait que les symptômes hystériques étaient dus à des traumatismes physiques, exceptionnellement à des traumatismes psychiques, et y voyait également une forme d’hérédité. Freud a été son élève (1885-1886) et a été très impressionné par ses travaux. C'est d'ailleurs paradoxalement cette expérience qui l'a amené à quitter peu à peu la neurologie pour travailler davantage sur le plan psychique. Cela dit, pour rappel, Charcot avait repéré que l’hystérie peut être masculine, qu’elle n’est pas simulée et que l’hypnose la soulage.

→ plus

 Programme du premier semestre 2016

  • bureau-up
  • Dimanche 03/01/2016
  • 21:32
  • Lu 320 fois
  • Version imprimable


Thème : la société
29 janvier 2016 : Société, Communauté, communautarisme (Denis COLLIN)
11 mars 2016 : La religion comme fait social (Jean-Pierre KAMIÉNIAK)
22 avril 2016 : La révolution allemande (Vincent PRÉSUMEY )
20 mai 2016 : Une sociologie sans société (Mickael SYLVAIN)
17 juin 2016 : La souffrance au travail (Jacques COTTA)
Les conférences ont lieu de 18h30 à 20h30 à l’Université d’Évreux – Amphithéâtre C.
L’entrée est libre.

Séminaire Freud :


Lectures animées par Marie-Pierre Frondziak

Salle Jacqueline Duval de la mairie d’Évreux, de 20h à 22h.
→ les 15 janvier 2016, 26 février 2016, 25 mars 2016, 13 mai 2016, 3 juin 2016.
Au programme : les Leçons sur la psychanalyse et L’Avenir d’une illusion

 Le modèle chinois et nous

Conférence de Tony Andréani - 13 novembre 2015

Note : 4/5 (7 notes)

  • bureau-up
  • Samedi 12/12/2015
  • 12:33
  • Lu 383 fois
  • Version imprimable


Dans ce texte je ne vais pas faire un exposé savant sur la Chine, n’étant pas sinologue, ne parlant pas le chinois, n’ayant pas vécu en Chine. Néanmoins je me suis informé, j’ai lu de nombreux ouvrages, j’y ai fait plusieurs voyages d’étude, j’y ai rencontré de nombreux intellectuels et un peu parcouru le pays. C’est pourquoi je vais tenter de vous dire pourquoi la Chine nous intéresse, pourquoi nous devons nous y intéresser, et pourquoi d’abord elle m’a intéressé.

→ plus

 Mai 68, une révolution?

Conférence de Jacques Cotta le 11 décembre 2015

  • bureau-up
  • Vendredi 04/12/2015
  • 16:36
  • Lu 342 fois
  • Version imprimable


1968… Le 15 mars 1968, Pierre Viansson Ponté écrit à la « une » du Monde : « La France s’ennuie » ! Dans son papier il consacre un long paragraphe à « torpeur » de la jeunesse…

Presque deux mois jour pour jour après cet éditorial éclatent les premières manifestations qui ouvriront la voie à la grande grève générale qui ébranlera le pays.

1968, simple révolte existentielle ou véritable crise révolutionnaire ?

Souvenirs… Nostalgie… C’était il y a 47 ans et pourtant la grève générale de 68 n’est pas une simple page d’histoire. La grève générale pour les leçons qu’elle dégage est d’une actualité brulante. C’est cela que nous allons discuter : partir des faits, de la force la grève générale, de l’enjeu, la question du pouvoir, et analyser les réponses politiques apportées, la résistance et la force du mouvement ouvrier et de la jeunesse, les obstacles dressés sur leur chemin…

Comment la plus puissante grève générale jamais connue dans notre pays a-t-elle terminé par l’élection, quelques semaines seulement après son éclatement et sa prétention à tout emporter sur son chemin, par l’élection d’une chambre bleue-CRS ? Où donc le gaullisme bonapartiste frappé à mort a-t-il trouvé ses ressources ? Quel est le rôle exact joué par les directions ouvrières, syndicales et politiques ? Autant de réponses nécessaires pour comprendre ce qui hier s’est déroulé, ce qui aujourd’hui devra être déjoué…


Le vendredi 11 décembre 2015 à 18h30 - Amphi C de l'Université d'Évreux

 Lectures de Freud

  • bureau-up
  • Jeudi 26/11/2015
  • 15:08
  • Lu 328 fois
  • Version imprimable


La troisième séance des lectures de Freud, consacrée à la "deuxième leçon sur la psychanalyse", prévue initialement le 27 novembre 2015 est reportée au 16 janvier 2016. Avec toutes les excuses de Marie-Pierre Frondziak, empếchée pour raisons de santé.

FREUD: prochaine séance: vendredi 15 janvier 2016 - 20h salle Jacqueline Duval de la Mairie d'Évreux.

 Le modèle chinois

Conférence de Tony Andréani - 13 novembre 2015

  • bureau-up
  • Dimanche 01/11/2015
  • 08:54
  • Lu 445 fois
  • Version imprimable


L’exposé de Tony Andréani aura pour thème : pourquoi la Chine nous intéresse ou devrait nous intéresser. Le pilonnage médiatique tend à oblitérer la nouveauté de l’expérience historique chinoise dans son cours actuel. On verra d’abord qu’elle pratique, à l’opposé des politiques néolibérales, une sorte de Keynésianisme ajusté à la globalisation, autrement dit une politique volontariste où l’Etat garde la main. On se demandera ensuite si le modèle chinois a quelque chose à voir avec un socialisme de marché, et quelle serait aujourd’hui sa ligne de pente. Quoiqu’il en soit, il y a des leçons (positives et négatives) à en tirer pour notre pays, englué dans les dogmes et le marasme de l’Union européenne.
→ plus

Plus d'articles :

Programme

Programme du premier semestre 2016 Thème : la société ✔ 29 janvier 2016 : Société, Communauté, communautarisme (Denis COLLIN) ✔ 11 mars 2016 : La religion comme fait social (Jean-Pierre KAMIÉNIAK) ✔ 22 avril 2016 : La révolution allemande (Vincent PRÉSUMEY ) ✔ 20 mai 2016 : Une sociologie sans société (Mickael SYLVAIN) ✔ 17 juin 2016 : La souffrance au travail (Jacques COTTA) Les conférences ont lieu de 18h30 à 20h30 à l’Université d’Évreux – Amphithéâtre C. L’entrée est libre. Séminaire Freud : Lectures animées par Marie-Pierre Frondziak Salle Jacqueline Duval de la mairie d’Évreux, de 20h à 22h. → les 15 janvier 2016, 26 février 2016, 25 mars 2016, 13 mai 2016, 3 juin 2016.Au programme : les Leçons sur la psychanalyse et L’Avenir d’une illusion